• Chapitre CX : Les Surnaturels / Ovnis / Rencontres Rapprochées / Crop-Circles

      

     

    Photo prise le 22/08/2017 - 21h07 - Baie de l'Orne

    Poste de Vigie de la Maison Rouge 14860

    Normandie - France - Ovnis

     

     

    « Les âmes vagabondes ou les intrus ce sont des extraterrestres nuisibles capables de s’infiltrer dans « l’intelligence » de certains individus malléables qui ne présentent qu’une faible résistance psychologique, et qu’ils contrôlent alors, complètement, le temps de mettre en œuvre leur mission de sape et de ruine. Ce sont les parasites, les pirates de la création, qui ont des vues sur notre planète. »

    [Les gîtes secrets du lion, George Hunt-Williamson, 1958] 

     

    « A juste titre, les Anciens se méfiaient des manifestations divines ... qu'elles soient ufologiques, angéliques, ou autres. D'où tant de drames et d'incompréhensions. Alors qu'il suffirait, pour s'éviter bien des ennuis d'avoir toujours à l'esprit le fameux précepte de l'écrivain et ufologue Jimmy Guieu, valable également en d'autres circonstances : Si vous voyez un Ovni, foutez le camp !  »

    [Fabrice Kircher & Dominique Becker,  Extraterrestres, Les ovnis, énigme d'hier et d'aujourd'hui ? - 2016]

     

    « L’homme se croit au sommet de la chaîne alimentaire, mais il se trompe, car il est lui-même, la proie de prédateurs, bien plus sournois et malins que lui ! »

    [Gilles de Saint - Martin]

     

    « Les âmes vagabondes ou les intrus ce sont des extraterrestres nuisibles capables de s’infiltrer dans « l’intelligence » de certains individus malléables qui ne présentent qu’une faible résistance psychologique, et qu’ils contrôlent alors, complètement, le temps de mettre en œuvre leur mission de sape et de ruine. Ce sont les parasites, les pirates de la création, qui ont des vues sur notre planète. »

    [Les gîtes secrets du lion, George Hunt-Williamson, 1958] 

     

    « La présence des ovnis étant prouvée, et, l'ingérence des créatures polymorphes endo-exogènes enfin reconnue, il nous reste maintenant à démontrer l'existence des visiteurs extraterrestres. »

    [Guillaume Chevallier]

     

    «  Le Pouvoir Politique est assujetti à l'Autorité Religieuse qui est inféodée à la Puissance Occulte. »

    [Le Tricéphale - Bellator]

     

    Le Tricéphale 

     

     

    « Les politiques sont les métayers et les religieux les fermiers généraux de nos colonisateurs célestes. »

    [Les Têtes de l'Hydre - Guillaume Chevallier]

    CHACUN SA CHIMÈRE 

     

     

    « Les Anciens Grecs ont révélé les Enjeux Fiduciaires de la Vie, des Résidents Terrestres Indigènes, des Visiteurs Extra-Stellaires Exogènes et des Intrus Endogènes de l’Autre Monde, dans la Rivalité Fratricide de Poséidon, de Zeus et de Hadès. »

    Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.

    Chacun d’eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu’un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d’un fantassin romain.

    Mais la monstrueuse bête n’était pas un poids inerte ; au contraire, elle enveloppait et opprimait l’homme de ses muscles élastiques et puissants ; elle s’agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture ; et sa tête fabuleuse surmontait le front de l’homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l’ennemi.

    Je questionnai l’un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu’il n’en savait rien, ni lui, ni les autres ; mais qu’évidemment ils allaient quelque part, puisqu’ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher.

    Chose curieuse à noter : aucun de ces voyageurs n’avait l’air irrité contre la bête féroce suspendue à son cou et collée à son dos ; on eût dit qu’il la considérait comme faisant partie de lui-même. Tous ces visages fatigués et sérieux ne témoignaient d’aucun désespoir ; sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d’un sol aussi désolé que ce ciel, ils cheminaient avec la physionomie résignée de ceux qui sont condamnés à espérer toujours.

    Et le cortège passa à côté de moi et s’enfonça dans l’atmosphère de l’horizon, à l’endroit où la surface arrondie de la planète se dérobe à la curiosité du regard humain.

    Et pendant quelques instants je m’obstinai à vouloir comprendre ce mystère ; mais bientôt l’irrésistible Indifférence s’abattit sur moi, et j’en fus plus lourdement accablé qu’ils ne l’étaient eux-mêmes par leurs écrasantes Chimères.

    Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, 1869

    « Ces Acteurs Terriens tenant des Pouvoirs, des Puissances, des Trônes et des Dominations sont assujettis aux Invisibles Égrégoriels qui portent les mêmes noms de Pouvoirs, de Puissances, des Trônes et de Dominations.»
     
    [La Conjuration des Possédés - Bellator]

     

     

    Les Surnaturels 

     Par Bellator

     

     Tout au long de notre histoire collective et de notre vie individuelle, de mystérieux compagnons de route nous accompagnent, sans relâche, ce sont des êtres surnaturels dont l'existence est continuellement signalée par tous les peuples, et à toutes les époques.

    Certains en ont fait des dieux, des anges, des esprits de la nature, des émanations animistes, des visiteurs des étoiles et d'autres des chimères, des génies, des revenants, des diables ou des démons.

    Qu'elles soient endogènes, indigènes ou exogènes ces entités vivantes, de nature égrégorielle, éthérée ou incarnée, ont toutes des facultés extraordinaires ou des pouvoirs fabuleux, dans la sphère physique et dans la sphère métaphysique.

    Elles nous visitent dans nos rêves et se manifestent dans notre réalité quotidienne, sous les formes les plus diverses et adaptées à nos croyances ou à notre culture générale.

    Dans les différentes sphères de l'animé et de l'inanimé, elles réalisent des performances fantastiques, prodigieuses, merveilleuses ou miraculeuses, en manipulant les atomes, en jouant sur la dynamique des fluides, et en variant le débit des champs vibratoires.

    Rien ne leur paraît impossible à nos yeux éberlués et à nos esprits fascinés.

    Dans le meilleur des cas, ces surnaturelles communiquent avec nous sous le motif d'établir une relation particulière d'intérêts mutuels, et abusent, le plus souvent, les personnes en souffrance, affaiblies, ou dont le système immunitaire psycho/physique est défaillant.

    Ce marché contractuel à conflit d'intérêt se révèle toujours un marché de dupes, parfois ponctuel pour les surnaturels, et, à terme régulièrement parasitaire pour les créatures naturelles biologiques plantes, animaux et humains.

    Ces prédateurs supranaturels métamorphes tissent en mode symbiotique la toile de leur système de contrôle, afin d'assurer leur propre survie en exploitant nos ressources vitales.

    Les anciens les identifiaient aux esprits de l'autre monde, et, les modernes en font des entités extraterrestres des autres mondes.

     

     

    Les Apparitions des Ovnis et les Apparitions des Surnaturels en Normandie

    Les Ovnis et les Surnaturels

     

     

    Mise à jour de la carte le 17/01/2022 

     

     

    Le Transformisme Endogène-Exogène

     Par Guillaume Chevallier

     

     Les contacts, les rencontres rapprochées et les communications avec les représentants de l'autre monde ont impacté notre histoire, en se différenciant formellement et afin de diriger la doxa culturelle dominante.

    Au cours des périodes préhistoriques et antiques, ce fut les croyances religieuses aux dieux, puis le temps des terreurs superstitieuses de la magie des sorciers et des sorcières, époque de l'anti-démonologie, qui a connu son paroxysme hystérique, avec la Réforme, au XVIIe siècle, à laquelle a succédé l'illusionnisme de l'ésotérisme kabbalistique et le culte de l'occultisme hermétique, propre à la Renaissance, allumant les lueurs crépusculaires de la Révolution, dont le magnétisme, le spiritisme, le magico-chamanisme du New-Age/Para-Science, et, pour finir, l'extratologie-éthérée ufologique, sont les ultimes reflets aveuglants et illusionnistes.

    Au delà de ces apparences, et avant de se dissimuler sous les formes fictives des petits diablotins-lutins des petits gris, des Men-In-Black, et autres créatures hybridés des rencontres rapprochées ovnis modernes, les représentants Métamorphes de l'autre monde, ont manifestement pris un malin-plaisir à adopter les panoplies, aussi variées que trompeuses, des créatures soi-disant divines, angéliques et démoniaques.

    L'analyse structurelle, la corrélation formelle et l'étude statistique des phénomènes de hantise, de possession démoniaque, ou d'apparition diabolique, ou même faussement mariale, le démontrent abondamment.

    En effet, les occurrences manifestées, les emprises psychologiques et physiques, sont structurellement identiques, et les parallèles sont d'une évidence indiscutable chez les témoins/expérienceurs, les abductions-visites en chambre/rapts et visites nocturnes démoniaques, les paralysies temporaires/immobilisations mystérieuses, les communications télépathiques/voix intérieures, les implants, marques/épines-aiguilles cicatrices, les lieux ovnigènes/lieux hantés, les apparitions lumineuses ovnis/manifestations lumineuses diaboliques, les portails multidimensionnels/voyages hors du temps présent, les transports géographiques/déplacements surnaturels, les rapports sexuels des RR6 classe B/ rapports charnels avec les succubes et les incubes, les hybridations alien-humain/enfants du diable, les extraterrestres polymorphes/créatures métamorphes démoniaques, les crop-circles/cercles des fées, les traces et objets matériels/empreintes et apports surnaturels, les mutilations de bétail/sacrifices mutilations d'animaux, etc. comme l'illustrent suffisamment les descriptifs et la cartographie des apparitions ufologiques et des manifestations surnaturelles en Normandie (plus de 50 % des sites ovnigènes sont géolocalisés sur les clusters des phénomènes surnaturels).

     

    Les Manifestations Surnaturelles en Normandie (extraits)

     

     

    Éculleville (50) -  Observations de La Roue Ferrée / Ovni du XVIIe siècle

    L'Écholocalisation 

     

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir !


     

     

    XVIIe siècle : Nord de la presqu'ile du Cotentin, on vit à Éculleville, entre Cherbourg et la pointe de la Hague, une roue ensorcelée, La Roue Ferrée qui, la nuit, dévalait à toute allure la côte de la Croix.

    Source : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979.

     

     

     Rémilly-sur-Lozon (50) - Crash de Rien / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

    XVIIe siècle : Un globe de feu, assez volumineux, apparaissait chaque soir au-dessus du marécage, près de la grange de Mons ; appelé pour cela Feu de Mons ; il s'élevait dans les airs, semblait se promener au-dessus des prairies, puis disparaissait. Un jour, le Feu de Mons s'avança jusqu'au bourg et s'abattit dans un jardin assez proche de l'église ; on n'en trouva ensuite aucune trace.

    Source : Abbé Bernard - Notes sur Rémilly-sur-Lozon (Micro-film Arch. de la Manche).

     

     

     

     

    Gouberville (50) - Rencontre Rapprochée du Premier Type le 14/04/1553

     

     

    Étant à Gouberville (50), le vendredi 14 avril 1553, Symonnet et Moysson furent de nuit à la chasse. Quand ils en revinrent et dirent qu'ils avaient entendu la chasse Helquin au Viel Bosc ; les chasses aériennes, procession nocturne de damnés, se déroulant aussi sur terre.

     Source : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979.

     

     

     Laumont (14) - Un Chupacapra en 1880

    Polymorphe par Daniel Nemes 
     

     
    Une des nombreuses images réalisées par Daniel Nemes avec son appareil photographique appelé L' Hexagone.
     

    « Je suis un scientifique et inventeur espagnol, en 2013 j'ai découvert la technologie Energivision qui nous permet de capturer des êtres d'origine inconnue (autres plans). »

    [Daniel Nemes -  Les Visiteurs Multidimensionnels]

    https://www.google.com/search?source=univ&tbm=isch&q=daniel+nemes&client=firefox-b-d&sa=X&ved=2ahUKEwjm5e70k7frAhVl8uAKHRAJAmcQsAR6BAgOEAE&biw=1704&bih=966

     

    En 1880, au village de Laumont, près de Saint-Georges d'Aunay (14), il y eu une maison hantée dans laquelle, chaque nuit vers 02 heures, la vaisselle et les meubles s'agitaient, des coups sourds réveillaient les occupants qui en deviennent obsédés. Un jour on aperçut un être étrange, à queue énorme, couvert de poils jaunes, la tête surmontée de deux cônes pointus, avec des yeux ronds flamboyants.

    Un notable, adepte du spiritisme, l'identifia à un défunt du purgatoire, et une dizaine de courageux qui montèrent la garde, aperçurent ce Diable qui se précipita dans un puits après avoir essuyé un coup de feu, et on décida de le lapider en jetant des grosses pierres par-dessus la margelle.

    Un maçon, nommé Lardiva, descendit au fond du puits, mais n'y trouva que de vieux ustensiles de cuisine et une paire de bottes, aucune trace du Démon. 

    Les occupants de la maison hantée refusèrent de rester et le propriétaire dut l'abandonner, ne pouvant ni la louer, ni la vendre.

    Source : Jeanne Camille, Monogramme de Saint-Georges d'Aunay.

     

     

    Trouville-la-Haule (27) - Pierres Volantes Non-Identifiées en 1927

     

    Le 11 août 1927, M. B., boulanger à Trouville-la-Haule, vint déclarer à la gendarmerie que, le matin même, de nombreuses pierres s'étaient abattues dans sa cour, brisant des tuiles et des carreaux, sans qu'il pût se rendre compte de leur provenance. 

    Ces jets de pierre se répétèrent à plusieurs reprises dans la journée ; les recherches effectuées par le boulanger et des voisins n'eurent aucun résultat. Le boulanger n'avait pas d'ennemis et vu la grosseur des pierres, on ne pouvait penser aux exploits de gamins. Les gendarmes vinrent enquêter, mais ils ne purent que constater les chutes de pierre sans pouvoir déterminer la direction d(où elles venaient : ils s'embusquèrent alors, à la nuit tombée, mais ne remarquèrent rien d'anormal. L'affaire ne fut jamais éclaircie.

    Source : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979.

     

     

    Potigny (61) - Les Visiteurs de l'Autre-Monde / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

      

     

    L'année 1979, au moment de l'équinoxe d'automne, un promeneur-observateur, âgé de 23 ans, Mr. R. C.,  posté de jour, au site mégalithique de la « Brèche au Diable  » (14), qui est bien connu en Normandie Occidentale, et plus précisément dans le secteur de la « Pierre Ronde » où se tenaient les « Sabbats des Sorciers », lorsqu'il vit surgir une troupe d'une quinzaine d'individus hommes et femmes, aux teints blafards et à l'aspect désincarnés, qui avançaient en file indienne, bizarrement accoutrés, et plutôt agités, comme s'ils sortaient directement d'un Asile de «  forcenés ou d'énervés » du haut moyen-âge. Surpris et effrayé le témoin n'a pas osé les suivre.

    Source :  Enquête du Génpi.

     

     

     

    Rânes (61) - RR6 Classe B avec une Fée- Golem / Métamorphe / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     Les Résidents 

     

     

    A Rânes, dans la forêt d'Argouges, revient la fée Andaine qui avait épousé le seigneur d'Argouges à condition qu'il ne prononçât jamais le mot : mort.

    La fée Andaine disparut subitement le jour où le sire d'Argouges dit le mot fatal.

    [selon l'enseignement de la kabbale le mot, mort = METH, et le mot EMETH = vérité ; le mot, EMETH, écrit sur le front du Golem = être embryonnaire, lui donnait la vie, et lorsque le Golem devenait incontrôlable, on effaçait la première lettre, du mot, EMETH pour lui donner la mort = METH]

    Source : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979.

     

     

     Falaise (14) -  RR3 / RR4 en 1761 / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

      

     

    En janvier 1761, des témoins assuraient, au lieutenant-criminel du bailliage de Falaise, que Jacques Bacon, marchand de Versainville (14), avait fait un pacte avec le Diable : qui lui assurait d'avoir dans sa poche, tous les matins, 36 livres (environ 46.08 euros) ; n'ayant pas exécuté les conditions du pacte, l'esprit malin voulant lui tordre le cou, il s'était adressé aux 04 curés de Falaise et à celui de Versainville qui l'avaient exorcisé, mais sans y réussir ; un jour, étant à la halle de la ville de Falaise, les dits témoins virent le Diable descendre avec ses griffes et vouloir se jeter sur lui pour l'enlever, ce qui serait arrivé si le curé de Saint-Gervais (14) n'eut promptement accouru, revêtu de son étole, et n'eut chassé le Diable et sauvé le sieur Bacon.

    Source : G. Lesage, A travers le passé du Calvados.

     

     

    Louviers (27) - Men In Black en 1591/ Métamorphe / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique 

     

     

    Le 16 août 1591, une affaire de possession mit en émoi la ville de Louviers, vers minuit on entendit de grands bruits dans une maison qui était vis-à-vis du portel de la grande église. On crut à des ennemis et l'alarme fut donnée par tout la ville.

    Le capitaine Diacre et ses soldats virent passer par les fenêtres de la dite maison, tables, chaises, landiers et d'autres  meubles ; la femme Le Gay et la femme Deshaies apparurent à la fenêtre, criant à l'aide et se voulant jeter du haut en bas disant que c'était un esprit qui les avait tourmentées et avait tout renversé sans dessus-dessous les meubles.

    Toutes les autorités se déplacèrent, seigneur, grand maître des eaux et forêts, prévôt général de la maréchaussée, le sieur du Rolet et le curé de Mortemer.

    Interrogées, les deux femmes se déclarèrent : fort ébahies et déchevelées ; vers la minuit un esprit était descendu par la cheminée, comme un brandon de feu, et s'était adressé à leur servante Françoise Fontaine, âgée de 22 ans, l'avait poursuivie dans son lit, l'avait battue d'une hallebarde dont elle avait le visage meurtri, et avait provoqué tous les brisements et tout le désordre qu'ils voyaient.

    La servante déclara que ledit esprit s'était à plusieurs reprises adressé à elle depuis trois mois. Des contradictions dans ses déclarations la fit soupçonnée d'intelligence avec le Diable et elle fut conduite en prison. Peu après, le geôlier vint tout défait et épouvanté informer qu'il était impossible de la garder en prison à cause du désordre provoqué par le malin esprit qui tourmentait Françoise Fontaine ; au point que les autres prisonniers voulaient rompre leurs chaînes pour se sauver.

    Les manifestations de la possession de Françoise Fontaine bouleversèrent tout le monde, magistrats, prêtres, médecins et les procès-verbaux décrivent des scènes fantastiques :

    nous l'avons vue s'élever en l'air à environ deux pieds hors de la terre, toute droite, et aussi, être jetée et trainée au sol sans que personne ne la touche ; elle avait la gorge fort enflée et les yeux qui lui sortaient hors de la tête ; et encore il nous fut impossible, de toute notre force, de lui faire bouger par exemple le bras, son corps était pris de convulsions ; les chandelles s'éteignaient inexplicablement ; nous fûmes aussi nous-mêmes immobilisés, paralysés par une grande pesanteur et entortillement comme un grand vent.

    Françoise Fontaine déclara : avoir aperçu un grand homme, les yeux éclairants et effroyables, tout vêtu de noir, ayant une grande barbe noire qu'il lui rappela qu'elle s'était donnée à lui, pour avoir un sac plein de pièce d'argent, et qui la fit dépouiller toute nue et eut sa compagnie charnelle par quatre fois ; il l'avait mordu jusqu'au sang aux tétins, dont les cicatrices résultantes étaient devenues insensibles, comme les marques imprimées sur les corps de ceux qui se donnaient au Diable et à ses Démons.

    Françoise Fontaine révéla avoir donné une mèche de ses cheveux à l'homme en noir, qui s'en servait pour l'enlever par sa chevelure lorsqu'elle s'élevait mystérieusement dans les airs, comme toutes les fois où elle a été transportée directement au cimetière de Bernay (27), lorsqu'elle était la servante d'un tailleur de pierre de Bernay, nommé Quatremares.

    On comprit donc que le démon la possédait avec le viatique du Münch = la puissance occulte résidant dans les cheveux et les poils, on décida alors de la raser entièrement, et c'est ainsi que Françoise Fontaine  fut délivrée de la possession, du Men In Black, qui la tourmentait.

    Source : Bibliothèque Nationale, Mess. Fr. 24122.

     

     

    Le Pont de Vaudry (14) - Les Noosphères au XVIIe siècle

    Apparition Hypnotique 

     

    Les 02 Guetteurs-Observateurs Ufo-Génpi ont été hypnotisés par les clignotements ultrarapides du phénomène

     

     

     

     

    XVIIe siècle : Dans le bocage normand on voyait des boules fantastiques, tournant sur elles-mêmes et se mettant dans vos jambes pour vous faire tomber, ainsi au moulin du Pont de Vaudry.

     Source : Charles Rossler, L'Art celtique.

     

     

    La Lande à la Dame (50) - RR3 Récurrentes 

     

     

    XXe siècle : On voit toujours la Demoiselle dans la Lande à la Dame, entre Tonneville et Fottemanville (50). Ce serait le fantôme de la fille de l'ancien seigneur de Tonneville qui, en procès au sujet de la possession de la lande, s'écria : Si j'avais un pied dans le ciel et l'autre dans l'enfer, je retirerais le premier pour avoir la lande toute entière ! Elle mourut peu après mais, au moment de franchir la porte du château, son cercueil devint soudain si lourd qu'il fut impossible le déplacer : il fallut renoncer à l'inhumer en terre sainte et on l'enterra sur place, sous le seuil de la porte cochère. Depuis, elle vient interpeller les passants attardés, cherchant à les jeter dans les fossés.

    Source : J. Fleury, journal de l'arrondissement de Valognes, 29 janvier 1841.

     

     

    Baie du Mont Saint-Michel (50) - Visites en Chambre du Horla / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

    Guy de Maupassant naquit en 1850 au château de Miromesnil, près de Tourville-sur-Arques (76). Il était le filleul de Gustave Flaubert qui l'initia au surnaturel qui le fascinait.

    Dans son roman autobiographique Le Horla, relatant l'emprise progressive d'une créature inorganique sur sa victime, Guy de Maupassant conte sa visite du Mont Saint-Michel (Mont-Tombe) en compagnie d'un moine qui lui rapporte les histoires fantastiques relatives à ce lieu :

    les gens du pays, ceux du Mont, prétendent qu'on entend parler la nuit dans les sables, puis qu'on entend bêler deux chèvres ; les pêcheurs attardés jurent avoir rencontré, rôdant sur les dunes, entre deux marées, un vieux berger, dont on on ne voit jamais le tête couverte de son manteau, et qu'il conduit, en marchant devant eux, un bouc à figure d'homme et une chèvre à figure de femme, tous deux avec de longs cheveux blancs et parlant sans cesse, se querellant dans une langue inconnue, puis cessant soudain de crier pour bêler de toute leur force.

    [La Baie du Mont Saint-Michel est devenue un site consacré à la dispersion  des cendres funéraires par drone aérien depuis mai 2019]

    Guy de Maupassant constata que son verre d'eau, préparé pour la nuit, se retrouvait vide le lendemain sans qu'il ait bu. Essayant de comprendre, il fit une expérience : un soir, il remplit des verres d'eau et de lait, les enveloppa de mousseline blanche, puis s'enduisit les lèvres, la barbe, les mains, avec de la mine de plomb pour laisser des traces s'il se levait inconsciemment la nuit pour boire ; le lendemain matin, il retrouva les verres vides, sans aucune trace noire sur la mousseline, il concluait :

    je suis certain maintenant qu'il existe près de moi un être invisible qui se nourrit de lait et d'eau, qui habite comme moi, sous mon toit.

    Quelques mois plus tard, les visions de Guy de Maupassant s'intensifièrent ; l'être invisible, Le Horla, le gouvernait complètement. Le pauvre Maupassant, atteint de paralysie générale, mourut en 1893.

    Source : Dr. Jean Lacassagne, Guy de Maupassant et son mal, Album du Crocodile, 1951.

     

     

    La Lande d'Éclentin (50) - Les Crop-Circles du XVIIe siècle

     

     

    Crop-Circles de Giéville (50)

    apparu le 05/06/2019, à 3h30

    Source : La Presse de la Manche

    Source : Mr Thomas Frémond

    Normandie - France - Ovnis

    Par l'Ordonnance Royale du 25 avril 1672, la condamnation des sorciers fut limitée au bannissement, la mort ne pouvant être appliquée que s'il y avait preuve certaine de sacrilège. 16 ans après certains s'étonnaient encore de la mansuétude royale ; dans une lettre du 1er octobre 1699, l'abbé Le Bourgeois, curé de Cérences (50) regrettait que la Lande d'Étenclin, les juges n'aient point remarqué la trace des pas des sorciers danseurs et la place de la chaudière où Satan faisait son orvietan diabolique.

     Source : C. Flammarion, Les maisons hantées.

     

     

     

     Saint-Martin-d'Audouville (50) - Crop-Circles

     

     Phénomène Noosphérique

     

    Fac-Similé du Crop-Circles de Giéville (50)

    apparu le 05/06/2019, à 3h30

     

     

    Vers 1910, au pied du tumulus de Saint-Martin-d'Audouville (50), en bordure de la Sinope, les matineux pêcheurs de truites remarquaient souvent que l'herbe était piétinée en rond par de nocturnes visiteurs. On dit qu'il s'agissait de la trace de revenants qui, sous la conduite de l'Homme du Fleuve, génie sorti du fond des eaux, étaient venus danser sur les bords de la rivière

    Source : Abbé Lecanu - Histoire de Satan.

     

    Yport (76) - Woman-In-Black 

     

    Vers 1905, une femme habillée de noir apparaissait à Yport, poursuivant les passants attardés. La gendarmerie de Fécamp enquêta sans résultat.

    Source : Marie Chevallier, Revue des Traditions Populaires, T. XX.

     

     

     La Haye-du-Puits (50) - Les Crashs et les Traces au Sol / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

    Les Assemblées Crépusculaires

     

     

     

     1669 : Michel Marais étant couché en sa chambre, un homme et une femme, qu'il nomma, descendirent par la cheminée ; disant de plus qu'on lui avait dit qu'un homme conduisant son harnois pendant la nuit, en passant près du bois de la Haye-du-Puits, vit une assemblée de plus de deux cents personnes nues qui dansaient, dont il connut plusieurs.

    Les deux jeunes filles du seigneur de la Couture déclarèrent qu'un enfant, Charles Champel, leur dit qu'il était sorcier ; la nuit suivante, il descendit par la cheminée accompagné d'un autre sorcier et leur propos de les emmener au sabbat, mais ayant refusé, il s'en retourna par où il était entré et le lendemain il leur répéta ce qu'il leur avait dit dans la chambre et leur montra l'impression de ses pieds sur la cendre de la cheminée. Interrogé par le juge le 16 mai 1669, Champel reconnut les faits et donna le nom de l'autre sorcier.

    Denis Sivard, paraissant las et fatigué, dit à Jeanne Quiedeville et à Philippine Canu, qu'il était allé pendant la nuit en la ville de Saint-Malo, et leur fit un détail des lieux par dessus lesquels il était passé, ajoutant en parlant à ladite Canu, qu'il y avait un morceau de bois dans sa cheminée qui l'empêchait d'y passer et que si ce bois ne s'y était pas trouvé, il lui aurait fait bien de la peine.

    Fleurie le Sauvage dit qu'étant allée tirer les vaches, elle vit tomber un corps nu de l'autre côté de la pièce où elle était.

    La femme du sieur du Taillis-Bellée étant sortie de chez elle pour aller partager une métairie de moutons, vit tomber en son chemin une femme nue qu'elle connut et qui par elle dénommée au procès, ajoutant que par bruit commun on disait qu'on avait vu tomber la même femme sur les rochers de la mer.

    Scolastique Couillard déclara qu'étant allée tirer les vaches avec la demoiselle de son maître, M. Yon, seigneur de Saint-Hilaire, elles virent tomber un Gentilhomme tout nu par dessus une haie, lequel Gentilhomme, qui fut connu et qui est dénommé, pria cette Demoiselle de n'en point parler;

    Etienne Couillard a dit qu'il avait vu tomber près du village de la Bombarderie, une femme nue, qu'il nomma.

    François Benoît a dit à Guillaume le Fol, paraissant tout effrayé, qu'un homme tout nu venait de tomber par sa cheminée, et s'était enfui aussitôt.

    [Dans les iles anglo-normandes, on installait au sommet des cheminées des tuiles plates (sortes de sièges) appelées repose-sorcières. En 1999, dans un petit village de l’Orne (61), un corps momifié fut retrouvé dans une cheminée.]

    Sources : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979. Jean-Paul Lefebvre Filleau, Histoires Insolites de Normandie, De l'étrange au Diabolique - 2021.

     

     

    Luc-sur-Mer (14) - RR3 en 1600 / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

    En 1600, frère Noël Taillepied relate dans son Traité de l'apparition des esprits, que son  ami le moine Thomas, du monastère de Luques (Luc-sur-Mer), rencontra dans un bois un grand homme lequel avait la face horrible, la vue fort laide et cruelle.

    Il dit avoir perdu son cheval et le moine l'accompagna à la recherche de l'animal.

    Arrivés au bord d'un torrent, l'homme proposa à Thomas de le prendre sur ses épaules.

    Mais comme ils cherchaient le passage, Thomas vit les pieds de l'homme lesquels lui apparaissaient autres que de forme humaine : fort effrayé Thomas se recommanda à Dieu, lors le Démon, entendant cette sainte invocation commença à murmurer comme se complaignant et s'en alla avec un si grand tourbillon de vent qu'il froissa un grand chêne et, lui rompant les branches, l'arracha hors de terre.

    Thomas demeura étendu de son long contre terre un long espace de temps, par ce moyen il échappa à l'emprise du Démon qui, sinon, l'aurait fait trébuché et mourir dans les gouffres et creux abyssins du torrent.

     Source : Noël Taillepied, Traité de l'apparition des esprits, 1600.

     

     

     Portail des Métamorphes

     

     

     

     

     

    Galerie Photos prises le 22/08/2017 - 21h07 - Baie de l'Orne

    Poste de Vigie Ufo-Génpi de la Maison Rouge 14860

    (distance 2.5 km environ)

    Normandie - France - Ovnis

     

     

     

    « Débriefing - 01/01/2022 - Les Bugs dans la Matrix (1)Chapitre CXI : Les Nazgûl »