• La BD des Ovnis - Planche 08 : Les Explorateurs

     

    01 fois, c'est le hasard, 02 fois c'est une coïncidence, 03 fois, c'est tout le contraire !

    Planche 08

     

    La Géolocalisation !

     

    Les Explorateurs !

     

    Normandie

     

    Les Foyers et les Points Chauds des Ovnis en Normandie + 

     

     

     

    Lingreville (50) 

     

    L'Exploration !

    Avez-vous eu des renseignements sur une apparition d'ovni qui se serait produite en août 1986, au-dessus du département de la Manche, aperçu au-dessus du camping de Lingreville vers 23 h ?

    J'ai moi-même aperçu ce phénomène lumineux au-dessus d'une maison libre de toute occupation cette nuit-là, je me trouvais en voiture à ce moment-là et j'ai pensé sur le coup que les propriétaires de cette maison éclairaient leur jardin avec de puissants projecteurs ; c'est seulement de retour au camping que mes amis m'ont informé de leur observation lumineuse et le lendemain, nous sommes retournés vers cette maison vide depuis plusieurs années, et le carrefour devant la maison n'était pas équipé d'éclairage public.

    Quelques personnes de Lingreville, ont également observé le phénomène mais personne, à ma connaissance, ne s'est rendu à la gendarmerie pour faire une déclaration.

    Je vis depuis avec l'espoir de me trouver un jour devant ces êtres qui nous visitent amicalement, car s'ils voulaient nous conquérir, vu leur technologie, nous serions asservis depuis longtemps. (argument asséné en anaphores par la doxa ufologique qui réduit l'étude des ovnis à la question des intrusions extraterrestres : NdT)

    Je suis bien entendu prêt à en discuter avec vous. Jean-Michel (Paris - France).

    01 Témoin.

    Source : Grépi.

     

     

    Heurteauville (76) 

     

     L'Eclairage !

    Madame V., retraitée, 64 ans : Je montais me coucher lorsque j’ai entendu un bruit pendant une ou deux secondes (ce n’était pas pas un « boum », mais nous l’avons interprété comme un chuchotement de cocotte minute). Je suis donc redescendue, ai ouvert ma porte de dehors et ai vu ma cour toute éclairée. Ça éclairait tous le côté et le chemin (un carré de 15 m de côté environ).

    On se serait cru en plein jour. Au-dessus de moi, venant de l’est, j’ai vu une boule rouge vif de la taille de la pleine lune (pantone : Red U super warm) qui tombait. Je sui rentrée une fois cette lumière disparue derrière les arbres.

    Environ un quart d’heure plus tard, un bruit identique. J’ai regardé par le fenêtre de la cuisine et j’ai vu cette boule qui remontait direction nord-est, mais cette fois-ci elle était plutôt verte (pantone 368 U). Elle était assez loin et je l’ai perdue de vue derrière la colline.

    Monsieur et Madame D. commerçants, se trouvaient dehors. Leur observation correspond à la première boule Vue par madame V. Par contre, ils n’ont pas souvenir d’avoir perçu le moindre bruit. Leur attention a été attirée par cette forte lumière d’un rouge très intense, sans halo, avec une trajectoire régulière. Ils situent la distance entre le phénomène à plus d’un km.

    03 Témoins.

    Source : Enquête de Mr. Luc Jean, Délégué Régional LDLN - LDLN n° 252

     

     

     

    Gaillon (27)

     

    La Géolocalisation !

    Mme M. Vasnier, habitant à Gaillon, vit une demi-sphère en forme de soucoupe volante, couleur feu. L'engin a balayé le sol à plusieurs reprises puis plus rien. 

    Puis deux énormes lueurs rouges dégageant une fumée rosâtre longèrent le mur délimitant le Mesnil Gosse, puis plus rien.

    La demi-sphère réapparaissait tous feux éteints. Elle disparut en direction de Vernon.

    L'observation dura 20 minutes.

    01 Témoin.

    Source : Paris-Normandie du 08/06/1976.

     

     

     

    Caen Centre - Clinique Saint - Pierre (14) 

     

     

     

    En Maraude !

    Le Témoin, Sœur Marie (72 ans), résidant à la Clinique Saint-Pierre, dormait et se réveilla et vit une sorte de reflet de lumière sur la vitre de la fenêtre de sa chambre restée ouverte (à cause de la canicule de 1976), située au 3ème étage.

    Elle crut tout d’abord que ce reflet provenait du 4ème étage de la clinique de la Miséricorde (adjacente).

    Cependant, Sœur Marie s’aperçut rapidement de son erreur car cette lumière bougeait.

    Le reflet dans la vitre était très net, la lumière se déplaçait, et elle se leva de son lit afin d’identifier l’origine de cette lumière.

    Parvenue à la fenêtre elle vit un spectacle qu’elle qualifia d’impressionnant.

    Elle vit une boule de lumière aux contours parfaits, à la luminosité non aveuglante ; le témoin compara cette lumière à celle émise par un globe d’éclairage intérieur, même lumière blafarde et taille apparente (environ 15 cm de diamètre).

    Cette boule de lumière volait à l'extérieur à une vitesse très lente (à la vitesse d’une personne qui marche lentement).

    Elle se situait approximativement à 01 m du mur de la clinique adjacente de la Miséricorde, entre le 3ème et le 4ème étage.

    Cette lumière se déplaçait toujours très lentement, en ligne droite, et parallèlement au mur de la clinique.

    Sœur Marie a été très impressionnée : « C’était calme, pas une feuille ne bougeait, le ciel était gris-blanc, il n’y avait pas d’étoiles, le ciel était couvert, c’était vraiment impressionnant ! ».

    Après sa longue course, l’objet fut caché par des arbres.

    « C’était assez proche de moi, oui, près de ce mur-là ! ».

    « J’espère ne pas vous revoir, en cas de récidive, car c’était trop impressionnant ! »

    Sœur Marie, nous a signalé que ses nièces ont également vu quelque chose de bizarre dans le ciel, approximativement à la même heure.

    01 Témoin.

    Source : Enquête Génpi.

     

     

    Ambena(27)

     

     L'Intrusion !

    Au Hameau des Siaules une famille observe une demi sphère blanche immobile. Il émet une lumière qui illumine le mur de la chambre des enfants.

    04 Témoins.

    Sources : LDLN n° 259/260 - Base-Ovni.

     

     

    Fultot (76) 

     

     

    Le Balayage !

    Le journal local Le Courrier Cauchois, d'Yvetot, du 13/11/1954, rapportait avoir appris que Mr. Grieu, linier à Doudeville, domicilié à Fultot, avait vu le 05 /11/ 1954, à 05 h 30 du matin, depuis son domicile "une boule de feu qu'il situa au-dessus de Doudeville, avec une traînée de lumière semblable à des phares d'automobiles, qui balaya sa chambre."

    Le journal indique qu'il "a déjà été impossible à d'autres témoins (Mr. Jules Legras Maréchal-Ferrant à Doudeville et Mr. Maurice Viel Herbager à Harcanville) de définir exactement la nature de cet engin qui semble avoir une certaine analogie avec ceux déjà signalés dans la région. Les intéressés sont d'accord pour indiquer qu'il ne s'agit pas là d'une étoile filante, ni d'un bolide. Serait-ce ce que l'on appelle couramment une soucoupe ou un cigare volant ? Il est permis de le supposer."

    01 Témoin.

    Source : Le Courrier Cauchois, d'Yvetot, du 13 /11/ 1954.

     

     

    (à suivre) 

     

    Nord - Man -Die !

     Tartan de la Normandie

    «  Le Normand est toujours en deçà de la vérité ! »

     

     

    « La BD des Ovnis - Planche 06 : Les InvisiblesLa BD des Ovnis - Planche 09 : Les Mauvaises Rencontres Rapprochées »