• La BD des Ovnis - Planche 19 : Les Apparitions des Ovnis et les Manifestations des Surnaturels

     

    Les Apparitions des Ovnis et les Apparitions des Surnaturels en Normandie

    Les Ovnis et les Surnaturels

     

     

    Mise à jour de la carte le 17/01/2022 

     

    « Les âmes vagabondes ou les intrus ce sont des extraterrestres nuisibles capables de s’infiltrer dans « l’intelligence » de certains individus malléables qui ne présentent qu’une faible résistance psychologique, et qu’ils contrôlent alors, complètement, le temps de mettre en œuvre leur mission de sape et de ruine. Ce sont les parasites, les pirates de la création, qui ont des vues sur notre planète. »

    [Les gîtes secrets du lion, George Hunt-Williamson, 1958] 

     

    « Richard, Cœur de Lion, Duc de Normandie et Roi d'Angleterre, disait souvent : Du Diable nous venons, au Diable nous retournerons. 

    Il descendait véritablement d'une lignée maudite. Un de ses ancêtres, Foulque le Rouge, avait bien épousé une sorcière, et le Duc Robert était un Enfant du Diable.

    On lit dans le Liber Nige : 

    Au cours de la 3é Croisade (1189-1192), faisant le siège de Saint-Jean-d'Acre, Richard, Cœur de Lion, releva le courage de ses troupes en remettant à certains de ses officiers une jarretière de cuir, qu'ils se mirent autour de la jambe ; cette pratique venait des sorcières qui passaient leur jarretière, autour de la jambe de leurs victimes, pour les ensorceler. »

    [Le dieu des sorcières]

     

    « La présence des ovnis étant prouvée, et, l'ingérence des créatures polymorphes endo-exogènes enfin reconnue, il nous reste maintenant à démontrer l'existence des visiteurs extraterrestres. »

    [Guillaume Chevallier]

     

     

    Le Transformisme Endogène-Exogène

     

    Guillaume Chevallier

     

     Les contacts, les rencontres rapprochées et les communications avec les représentants de l'autre monde ont impacté notre histoire, en se différenciant formellement et afin de diriger la doxa culturelle dominante.

    Au cours des périodes préhistoriques et antiques, ce fut les croyances religieuses aux dieux, puis le temps des terreurs superstitieuses de la magie des sorciers et des sorcières, époque de l'anti-démonologie, qui a connu son paroxysme hystérique, avec la Réforme, au XVIIe siècle, à laquelle a succédé l'illusionnisme de l'ésotérisme kabbalistique et le culte de l'occultisme hermétique, propre à la Renaissance, allumant les lueurs crépusculaires de la Révolutiondont le magnétisme, le spiritisme, le magico-chamanisme du New-Age/Para-Science, et, pour finir, l'extratologie-éthérée ufologique, sont les ultimes reflets aveuglants et illusionnistes.

    Au delà de ces apparences, et avant de se dissimuler sous les formes fictives des petits diablotins-lutins des petits gris, des Men-In-Black, et autres créatures hybridés des rencontres rapprochées ovnis modernes, les représentants Métamorphes de l'autre monde, ont manifestement pris un malin-plaisir à adopter les panoplies, aussi variées que trompeuses, des créatures soi-disant divines, angéliques et démoniaques.

    L'analyse structurelle, la corrélation formelle et l'étude statistique des phénomènes de hantise, de possession démoniaque, ou d'apparition diabolique, ou même faussement mariale, le démontrent abondamment.

    En effet, les occurrences manifestées, les emprises psychologiques et physiques, sont structurellement identiques, et les parallèles sont d'une évidence indiscutable chez les témoins/expérienceurs, les abductions-visites en chambre/rapts et visites nocturnes démoniaques, les paralysies temporaires/immobilisations mystérieuses, les communications télépathiques/voix intérieures, les implants, marques/épines-aiguilles cicatrices, les lieux ovnigènes/lieux hantés, les apparitions lumineuses ovnis/manifestations lumineuses diaboliques, les portails multidimensionnels/voyages hors du temps présent, les transports géographiques/déplacements surnaturels, les rapports sexuels des RR6 classe B/ rapports charnels avec les succubes et les incubes, les hybridations alien-humain/enfants du diable, les extraterrestres polymorphes/créatures métamorphes démoniaques, les crop-circles/cercles des fées, les traces et objets matériels/empreintes et apports surnaturels, les mutilations de bétail/sacrifices mutilations d'animaux, etc. comme l'illustrent suffisamment les descriptifs et la cartographie des apparitions ufologiques et des manifestations surnaturelles en Normandie (plus de 50 % des sites ovnigènes sont géolocalisés sur les clusters des phénomènes surnaturels).

     

    Les Manifestations Surnaturelles en Normandie (extraits)

     

    41 - Honfleur (14) - La Croix du Bouquet  / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    Honfleur, dans le Calvados. Chaque année, pendant la nuit du samedi de l'Avent, on peut voir la Dame Blanche assise et semblant attendre quelqu'un au pied de la croix du Bouquet, entre Honfleur et Gonneville-sur-Honfleur (14). On dit qu'une jeune femme y aurait trouvé la mort en attendant son amoureux. Quand il vint la rejoindre avec son bouquet de roses, il la trouva sans vie et déposa les fleurs près d'elle. La croix fut érigée suite à ce drame.

    Source : Le livre des Dames blanches - Stéphanie Del Regno - 2017.

     

     

    42 - Argentan (61) - Hybridation / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    En 1586, P. Le Loyer, juge estimé au présidial d'Angers, rapporta dans son ouvrage, Le livre des Spectres, un fait extraordinaire advenu de notre temps, aussi merveilleux que chose qui se puisse remarquer des bons auteurs :

    Près d'Argentan (61), un gentilhomme se rendit à une Diablerie (Sabbat) où il joua le rôle du Diable ; ému et échauffé il retrouve sa femme et coucha avec elle dans son déguisement. A neuf mois de là, elle enfanta un fils si monstrueux, que de nez, de tête, de front et du reste des parties du corps, et pareillement des pieds, il ressemblait mieux à un satyre, comme le décrivent les Poètes, que non pas à un homme.

    Après ce fils diabolique, d'autres enfants naquirent, normaux, et, les parents morts, ils plaidèrent afin d'évincer leur aîné de la succession, arguant qu'il n'était point homme mais monstre. Après un long procès la cour d'appel de Rouen confirma que l'aîné devait conserver ses droits.

    Source : Le Tenneur René - Magie Sorcellerie et fantastique en Normandie -1979.

     

     

    44 - Bayeux (14) - La Dame d'Aprigny / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    XVIIe siècle : La Dame d'Aprigny, âme blanche qui vous poursuit la nuit, sévissait dans un chemin creux devenu la rue Saint-Quentin : l'imprudent qui l'approchait devait danser avec elle, sous peine d'être jeté dans un inextricable buisson d'épine. 

    Source : Tondriau et Villeneuve - Dictionnaire du Diable.

     

     

    45 - Tourville-la-Rivière (76) - L'If Magique / Paralysie du Sommeil

     

     

    XVIIe siècle : A Tourville-la-Rivière, on parlait d'un if dont l'ombrage magique faisait perdre à l'imprudent qui s'y reposait toute possibilité de retrouver son chemin et même tout désir de le poursuivre. Il s'endormait sans retour, sauf si un passant, ayant mis au préalable sa veste à l'envers, le réveillait.

    Source : Charles Rossler, L'Art celtique.

     

     

     

    47 - Saint-Lô (50) - Métamorphe / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    XIXe siècle : Dans la région de Saint-Lô un soir, une religieuse se vit suivie par un chien étrange ; poussée par un pressentiment, elle se souvint à propos du procédé utilisé par de nombreux saints ayant capturé des animaux démoniaques ; elle parvint à enrouler son chalet autour du cou de l'animal et à l'entraîner dans son couvent. Le lendemain, au lever du jour, on retrouva l'animal ayant repris une forme humaine et nu comme un ver.

    Source : Enquête sur la Sorcellerie, Bulletin Société Archéologie, Orne février 1954.

     

     

     

    52 - Brix (50) - La Main d'un Mort / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    Le 14 janvier 1860, le sieur Lecomte, cultivateur à Brix vit, près de lui un de ses anciens camarades avec lequel il avait travaillé autrefois au port de Cherbourg, et qui était décédé depuis deux ans et demi.

    Le revenant demandait qu'une messe soit dite pour le repos de son âme. Effrayé, Lecomte ne répondit pas, mais l'apparition se reproduisit pendant chacun des jours suivants.

    Le 19, Lecomte osa enfin répondre : Puisque tu veux une messe, dis-moi où elle doit être dite et si tu y assisteras. Je d'sire, répondit l'esprit, que la messe soit célébrée dans huit jours à la chapelle Saint-Sauveur et je m'y trouverai. Le défunt ajouta : Il y a longtemps que je ne t'avais vu et il y avait loin pour venir te trouver. Cela dit, il le quitta en lui serrant la main.

    La promesse fut tenue ; la messe fut dite à Saint-Sauveur le 27 janvier et Lecomte vit son camarade agenouillé sur les marches de l'autel, près de l'officiant, mais personne autre que lui ne l'aperçut, bien qu'il ait demandé au prêtre et aux assistants s'ils ne l'avaient pas vu. Depuis, Lecomte ne fut plus jamais visité et retrouva la tranquillité. Selon la Revue Spirite : Il ne s'agit pas d'une simple vision mais d'une apparition tangible, puisque le défunt ami de sieur Lecomte lui avait serré la main.

    Source : La Revue Spirite, 1860.

     

     

    53 - Deauville (14) - Au Champ de Course / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

    23 août 2020, plusieurs actes de barbarie ont été constatés sur la Côte Fleurie, notamment au Centre Équestre de Deauville, le dimanche 23 août sur un cheval pensionnaire, et dans la nuit du jeudi 27 juillet au vendredi 28 août, sur deux autres chevaux pensionnaires. Le gérant du Club aurait découvert les faits à son arrivée. Les portes des boxes ont été laissés ouvertes, à l'intérieur le gérant a constaté : une grande quantité de sang et des blessures sur deux de ses chevaux. Les chevaux ont dû être recousus : leurs oreilles avaient été sectionnées de haut en bas, comme pour le cheval blessé le 23 août.

    Source : Actu. fr/Normandie/Deauville.

     

     

    54 - Bouillon (50) - Les Lutins-Polymorphes

     

     

    Vers 1800, les bords de la mare de Bouillon avaient la réputation d'être le rendez-vous de sorciers venant, la nuit, y cueillir leurs herbes magiques. Certains soirs on y avait aperçu des lutins sous différentes formes d'animaux ainsi qu'une Dame Blanche. De loin, on entendait les lavandières nocturnes battre leur linge ; on parle même de loups.

    C'est près de là, dit-on, que Mr. de Bacilly, percevant chaque nuit des bruits anormaux au-dessus de sa maison, prit son fusil et se cacha au bord de la mare : il entendit soudain, en l'air, un bruit de causerie et aperçut des formes bizarres : il tira et une ombre tomba lourdement près de lui. C'était une sorcière qui, sans doute, ne s'était pas suffisamment enduite de l'onguent magique (sang et graisse de nouveau-né sacrifié) elle mourut à ses pieds.

    Source :  P. de Gibon, Sur la mare de Bouillon, Le Pays de Granville, 1908.

     

     

     58 - Évrecy (14) - Extases et Transes / Point-Chaud Surnaturel + Point-Chaud Ufologique

     

     

     

    Vers 1720, la paroisse d'Évrecy fut en émoi. Une habitante, Marie Letoc, se livrait à des manifestations extraordinaires, qui ne pouvaient que lui être inspirées par les puissances supérieures. Elle avait des extases, se mettait en transes, au cours desquelles, elle s'élevait en l'air sans aucun appui ; elle faisait des prédictions et il lui avait été révélé que Walfride, évêque de Bayeux martyrisé par les Danois au IXe siècle, était enterré à Évrecy et devait être vénéré. Le curé de la paroisse, Heurtin, lui-même visionnaire, ayant encouragé, sinon provoqué, ces extravagances, fut l'objet d'une enquête ordonnée par Mr. de Luynes, évêque de Bayeux (14) ; la mauvaise foi fut établie et Heurtin fut interdit.

    Source : J. Garinet, Histoire de la magie en France.

     

     

    59 - Saint-Denis-le-Thiboult (76) - Le Loup-Warou Levrier

     

     

     

    En 1770, un loup, dit lévrier parce qu'il courait en sautant, qui causait des ravages dans la province de Saint-Denis-le-Thiboult, près de Ry (14), fut considéré comme étant un sorcier. Le subdélégué de Lyons-la-Forêt (27), dans une lettre du 30 septembre 1770, écrivait à ce sujet : La superstition augmente encore leur crainte ; les uns disent que cet animal est un jésuite, une vieille femme, d'autres un sorcier sous la forme d'un loup qui, ainsi métamorphosé, vit et parle quelques fois comme un homme ; qu'il ne craint que l'arme blanche et charme l'arme à feu ; que même il se trouve invisiblement avec les chasseurs qui sont à sa poursuite.

    Source : Archives Départementales Seine-Maritime, C. 121.

     

     

     

    «  Le Pouvoir Politique est assujetti à l'Autorité Religieuse qui est inféodée à la Puissance Occulte. »

    [Le Tricéphale - Bellator]

     

     

    Le Tricéphale 

     

     

    « Les politiques sont les métayers et les religieux les fermiers généraux de nos colonisateurs célestes. »

    [Les Têtes de l'Hydre - Guillaume Chevallier]

     

    « La BD des Ovnis - Planche 16 : Les Trophées des Chasseurs d'Ovnis (7)Planche 22 : Les Apparitions des 0vnis et les Manifestations Surnaturelles en Normandie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :