• L' Apocalypse des Ovnis - Chapitre XXXI : Les Chroniques du Temps (2)

     

     

    « A juste titre, les Anciens se méfiaient des manifestations divines ... qu'elles soient ufologiques, angéliques, ou autres. D'où tant de drames et d'incompréhensions. Alors qu'il suffirait, pour s'éviter bien des ennuis d'avoir toujours à l'esprit le fameux précepte de l'écrivain et ufologue Jimmy Guieu, valable également en d'autres circonstances : Si vous voyez un Ovni, foutez le camp !  »

    [Fabrice Kircher & Dominique Becker,  Extraterrestres, Les ovnis, énigme d'hier et d'aujourd'hui ? - 2016]

     

    Conférence Interne du 22/09/2019

    Ufo-Génpi-Bellator

    (extraits)

     

    Le Temps Hors du Temps

     

     (cela remonte au siècle dernier, dans les années 70, le Cas Normand : « Gervaise » était la jeune fille d’une famille du département de la Manche, qui présentait de graves troubles du système endocrinien, ainsi, que des « blessures » ou des « marques » corporelles d’origine inconnue, en relation avec des expériences de RR4)

    En réalité, c'était toute sa famille de la Haye-du-Puits (50) qui était, depuis plusieurs années, en proie aux « harcèlements » des ovnis, et autres, soucoupes volantes classiques, à tel point que les RR1 jusqu’au RR4 semblaient appartenir à leur quotidien ordinaire.

    Ainsi, certains soirs, lorsque la famille était réunie à leur domicile, ou attablée, tout le monde « s’endormait », ou « tombait en léthargie » au moment, où ils étaient tous rassemblés, la pièce, était comme plongée dans une atmosphère « cotonneuse et vaporeuse ». Le temps semblait se ralentir progressivement, tout allait au ralenti, même les aiguilles de l’horloge !

    Puis, survenait un « black-out », instantané, pour tout le monde. Le « réveil » se faisait de la même manière, mais en sens inverse, le temps reprenait son rythme normal progressivement, de même que l’horloge qui, par contre, indiquait que plusieurs heures s’étaient écoulée depuis la perte de conscience de tous les membres de la famille, ce qui était, confirmé, par exemple, lorsqu’ils s’apercevaient, « à leur réveil », que la lumière du jour avait fait place, à celle de la nuit. ».

     

    L’Hétérotopie

     

      Dans le « Dossier Marylin » [Non de Code du Corpus des Enquête Ufo-Génpi : NdT], il est question, en effet, d’un processus de « Contact Alien », particulièrement, complexe,

    [comprenant les classiques ufologiques, RR1, RR2 et RR3, mais surtout des aspects très rationnels et physiques, auxquels, les ufologues nous ont beaucoup moins bien habitués, dans ce genre de dossier : NdT]

    puisqu'il se prolonge sur bien plus d’un demi-siècle, et qu’il concerne une famille sur plusieurs générations, nous n’allons pas le détailler, ici, ça serait évidemment trop long, nous en extrairons qu’un simple témoignage, qui apporte un éclairage, pour le moins, original sur l’Hétérotopie [= l’Espace Autre : NdT] : 

     

     Le Témoignage

     

      « (c’est Marylin qui parle) : durant ma jeunesse je passais mes vacances scolaires [deuxième-moitié des années 1960 : NT], avec ma sœur Rose et ma Cousine Lydie, sur les Plages du Débarquement en Normandie.

     Je me souviens, souvent, et avec beaucoup de nostalgie, de cette période insouciante et heureuse de notre jeunesse, et de mes nombreuses promenades mélancoliques sur ce Littoral Féérique, et comment oublier nos continuels bains de mer et de soleil, c’était un ravissement incessant et un enchantement permanent, nous étions comme au Paradis ! 

      Quelquefois nous jouions [avant l’heure: NdT] les "Lara Croft" et nous explorions les nombreux blockhaus, qui étaient encore en accès libre à cette époque, ceux du fameux « Mur de l’Atlantique », que nous appelions, entre nous, le Mur de l’Atlantide. Nous rêvions d’aventures merveilleuses, jusqu'au jour, où, le rêve est devenu réalité ! »

     

     Le Vaisseau - Coquillage

     

      « (c’est encore Marylin qui parle) … nous étions, toujours, à la recherche de nouveaux blockhaus oubliés, que nous imaginions inexplorés, depuis le débarquement du 6 juin 1944, espérant y trouver d’extraordinaires vestiges inviolés de l’époque de l’occupation allemande, un peu comme ces Archéologues qui font ressurgir, des sables et des déserts, les fabuleuses « Cités d’Or », tant recherchées et convoitées.

     [il est notoire, qu’au fil du temps, certains blockhaus ou casemates allemands de la région ont été effectivement ensevelis par le sable, puis désensablés : NdT]

    Et c’est ce qui nous arriva aux vacances de Pâques, le monument était de dimension plutôt modeste,  semi-enterré, l’accès y été quelque peu périlleux et difficile, mais la récompense était au bout de nos efforts, comme ces spéléologues qui atteignent finalement ces « Grottes Préhistoriques, Véritables Cathédrales, aux Vitraux Enluminées, du Cercle Dansant des Animaux ».

     [intuition féminine ! ? Car, on ne peut pas mieux dire, les fresques animées de nombreux Animaux, qui y sont reproduits, sur les parois des Grottes, de Lascaux et de Chauvet, par exemple, ressemblent farouchement à des Zodiaques des Époque Préhistorique : NdT]

     Nous sommes parvenues à l’intérieur dans un espace relativement dégagé, où tout était, sans dessus-dessous, et le blockhaus nous semblait être retourné à l’envers.

    Chose  extraordinaire ! : nous ne pouvions y demeurer que, quelques brefs instants, enfermées entre ces parois grises de béton armé car, très rapidement, tout se mettait à tourner, [dans] nos têtes, comme notre environnement immédiat, les murs, le « plafond » on aurait dit le vortex d’une Tornade, nous y sommes revenues, de nombreuses fois, au « Coquillage », mais, toujours, avec une certaine appréhension.

     (nous avions surnommé ce petit blockhaus : le « Coquillage » parce que la sensation de « Vortex », qui se déclenchait, à l’intérieur, nous rappelait « l'impression sonore », produite par les coquillages, lorsque les enfants se les mettent à  l'oreille, pour : « entendre » la mer)  

     Puis, un jour, plus rien, il avait totalement disparu, comme s'il s’était volatilisé, je ne vous cache pas, que j’y pense fréquemment, depuis cette époque, et que je continue à le rechercher, peut-être réapparaîtra-il un jour ? »

     

    Le Vaisseau -Tobrouk

     

      Ce récit décrit un phénomène de désorientation spatial, qui pourrait être induit par la structure en béton-armé du blockhaus, qui agirait, comme un type de «cage de faraday», générant ou piégeant des ondes électromagnétiques.

    Ce type de structure « Siliceuse et Métallique », dans des circonstances particulières pourrait générer effectivement des « Singularités Électro-Magnétiques & Ondioniques ou ÉMO », à la manière de ces "Soucoupes Volantes" que l'on voit briller au soleil, comme du "Silicium" poli ou du Nickel-Chrome, apparaissant ou disparaissant soudainement, des « Vortex » Multidimensionnels.

     Voilà ce qui donne une certaine consistance à la « Légende Urbaine », qui circule  sur les plages du « D-Day », selon laquelle les Alliés recherchaient en Normandie, un «Moteur de Vaisseau Extra-terrestre», que les Allemands auraient dissimulé, dans l’un de leurs blockhaus, surnommé le Vaisseau -Tobrouk !

     

     

     Le Vaisseau -Tobrouk

     

    Le "Coquillage" !Réfléchir ! ...

     Photos : Laurent Dubus

     

     

    Le Temps Intermédiaire Universel

     

     Ces Témoignages sur « un Temps & un Espace Différents » m'évoquent ce que la Tradition Chevaleresque nomme le « Temps Intermédiaire Universel » qui serait un Temps de Synchronisation des Vaisseaux Extra-terrestres, sur notre Temps Terrestre.

     

     

    Les Deux Temps

     

     Le Premier Temps, c’est le nôtre, le Terrestre, on l’appelle le Temps Solaire ou le Temps Tropique Terrestre, la durée de son « Jour (ou journée complète jour + nuit) » a été « mesurée » par les Astrophysiciens à 24 h 00 min 09 s (tour complet d’un point Terrestre sur son méridien).

     Le Deuxième Temps, c’est celui du Peuple des Étoiles (ou des « Anges »), le Sidéral, on l’appelle le Temps Sidéral Apparent (il apparaît mesurablement avec le phénomène de la Précession des Équinoxes, ou du Point Vernal Tropique Terrestre, résultant de la Nutation et de la Rotation de l’Axe Terrestre, sur l’Écliptique Solaire et son passage de l’Équateur Céleste), la durée de son « Jour (ou journée complète jour + nuit) » a été mesurée par les Astrophysiciens à 23 h 56 min 4,09 s.

     

     Pour « s’en sortir », et en pratique, les Astrophysiciens utilisent le Jour Sidéral Moyen, qui est une moyenne, entre ces Deux Temps.

     

     [Ces Deux Temps, et leur Décalage, étaient connus des Anciens & sont figurés avec la Croix, dite : Pattée du Temple (Triangulée ou en forme de quatre Deltas appointés) ainsi que par ses nombreuses adaptations et variantes. Cf. l'Astronomie-Héraldique ci-après : NdT]

     

     Croix de Saint Jean

     Le Jour le Plus Long !

     

     

     

     En réalité,  dans les « Faits », notre « Temps Terrestre » s’écoule plus vite que le « Temps Sidéral », puisque notre « Journée » dure plus longtemps que la « Journée » des « Anges des Étoiles ».

     

    En comparant :

    la Journée Sidérale
     

    [Journée Sidérale = 23h + 56 min + 04 secondes + 0,09 = 86164 secondes]

    la Journée Terrestre

    [Journée Terrestre = 24h + 00 min + 09 secondes = 86400 secondes + 09 = 86409 secondes]

    le Temps qui les sépare, on obtient :

    86409 secondes - 86164 secondes = 245 secondes soit en réel : 4 minutes 04 secondes (+ 0,91 seconde)

    4 minutes + 4 secondes + 0,91 seconde, (environ).

     

     Ce « Décalage de Temps » entre le « Temps Extra-terrestre et le Temps Terrestre », confirme bien l'existence logique de ce que la Tradition Chevaleresque nomme le « Temps Intermédiaire Universel » ou « Temps de Synchronisation des Vaisseaux Extra-terrestres ».

     

    Le Triangle des Etoiles !

     

    « Qu'elle soit blanche ou d'un noir profond, qu'elle soit étoilée ou de pleine lune, la nuit était peuplée de créatures étranges »

    [La litanie des anges - Céline Guillaume]

     

     

     Ces 04 minutes et quelques 04/05 secondes, de différence, est aussi l'indice, que notre « Temps Terrestre » tourne plus rapidement, que le « Temps Extra-terrestre », et c’est  ce que semble indiquer les témoignages des membres de la Famille « Gervaise », où le Temps varie selon sa vitesse « d'écoulement ».

     

     Les Machines à Voyager dans les Temps

     

     Dans leur ouvrage « Extraterrestres, viennent-ils de l’anti-monde ? », Fabrice Kircher & Dominique Becker ont abordé en 2005 la notion du « Temps, Hors de notre Temps » et ils y développent l’idée que le « Temps » de certains de nos « Visiteurs » circulerait à contre-sens du nôtre, ce qui expliquerait, par exemple, que beaucoup de RR3, avec prélèvement d’échantillons terrestres, se répètent (apparemment pour nous) à l’infini, car pour ces « Extraterrestres » ces RR3 (qui se manifestent dans notre présent) seraient une activité de leur passé qu’ils n’arriveraient pas à dépasser (puisque leur temps recule), ce qui les contraindrait à la répéter, au fil de leur temps, bouclé (pour eux) à l’envers du notre ! … pourquoi pas ?

     Je trouve pertinent ce genre d’approche, d'autant qu'une Variable d’Ajustement Temporelle se manifeste bien dans la plupart des Rencontres Rapprochées avec nos Visiteurs Extra-terrestres, comme dans le cas « Gervaise », et, dont, le fameux syndrome du « Missing-Time » (= Temps-Manquant, ou Lost-Time = Temps-Perdu : NdT), rend compte.

    Certains de nos « Visiteurs Extra - terrestres des Étoiles » seraient donc, aussi, des « Voyageurs du Temps », puisqu’ils nous arrivent (au strict minimum : NdT) d’un Passé Relatif (à notre Temps Terrestre) décalé d’au moins : 4 minutes, et 4 à 5 secondes (les fameuses 24 Heures ajoutées aux années bissextiles : NdT).

     

     

    L’Astronomie-Héraldique

     Par Bellator

     

      Pour la Tradition Chevaleresque, la notion et la définition,  du « Temps Universel » différent de celles du « Temps Terrestre », elle le  nomme : « Temps Universel Vaisseau ».

     

    Car, en effet, son Unité de Temps est la Journée Symbolique, qui comprend : le Temps de la Lumière (Jour)+ le Temps de la Ténèbre (Nuit).

    [Ce sont les « Processions  Circumambulatoires », ou , « Rogations Tropiques et Sidérales » de la « Lumière et de la Ténèbre » : NdT]

     

     La Bannière Templière  [au « Beau-Champ » des Étoiles -  &  au « Beau-Chant » des Sphères], & du « Beau-Sang  = le Rouge = le Sang de la Vie, dont l'opposé est le Blanc = Couleur de la Mort des Os », Schématisation de la Carte Stellaire du Tétramorphe, en est une bonne représentation, sous réserve de l'aborder dans sa Totalité et suivant ses deux Principales Représentations différenciées :

     

     Blanc et Noir, lorsqu’il s’agit du Temps Terrestre, et Panthère et Argent, lorsqu’il s’agit du Temps Sidéral.

     

     

    1/ le Blanc, en Chef, lorsqu'il est question  de la « Lumière du Jour Tropique (ou Solaire = Terrestre) », et le Noir, en Pointe, pour la « Lumière de la Nuit Tropique (ou Solaire = Terrestre) », et,

     

     

    2/ l’Argent, en Pointe, et la Panne Héraldique (ou Fourrure) de la Panthère Noire, en Chef, lorsqu'il est question de la « Lumière du Jour Sidéral et de la Nuit Sidérale ».

     

     Ces deux Temps, et leur décalage, sont figurés par la Croix, dite : Pattée du Temple (Triangulée ou en forme de quatre Deltas Isocèles appointés, la Figure du Triangle Isocèles = 2 grands côtés égaux + 1 petit, synthétisant les Deux Temps unis par le Temps Universel Intermédiaire ou Vaisseau) ainsi que par ses nombreuses adaptations et variantes.

    Le Jour le Plus Long !

     

    Les Deux Temps & les Trois Mouvements

     

     Ce sont ceux apparents de « l’Épicycle »:

     

    1/ le Dextrogyre Progressif

    2/ le Sénestrogyre Rétrograde

    3/ « la  Concordance des Temps ».

       

     Selon La Tradition Chevaleresque ils ouvrent les « Portails du Temps et de l’Espace » sur le Temps Universel Vaisseau, & en « Deux Temps » et « Trois Mouvements » le  Tout est Résolu !

     

    Le  Vaisseau !

     

     

    « L'Apocalypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XXX : Les Chroniques du Temps (1)L'Apocalypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XXXII : La Flèche d'Argent (1) »