• L'Apocalypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XXIII : La Table d'Émeraude

     

     Lux Liber

     

    « Imaginez, un fond d’Écran Vert sur lequel apparaissent des signes d’écriture en caractères lumineux et or. »

    [La Table d'Émeraude : La Société Angélique]

     

     

    « … Imaginez, un fond d’Écran Vert sur lequel apparaissent des signes d’écriture en caractères lumineux et or. »

    [Dialogue avec l’Ordre du Temple]

     

    La Table d'Émeraude

    Par Bellator

     

    J’ai été nu, vous m’avez habillé. 

    J’ai eu soif, vous m’avez donné à boire. 

    J’ai eu faim, vous m’avez donné à manger. 

    J’ai été en prison, vous m’avez visité. 

    J’ai été malade, vous m’avez secouru. 

    J’ai eu froid, vous m’avez réchauffé. 

    J’ai été affligé et vous m’avez consolé.

     

    [La Société Angélique, les Frères de Métier et Grasset d’Orcet]

     

    Tabula Smaragdina 

     

    La Table d’émeraude est un texte très court composé d’une douzaine de formules allégoriques, qui serait l’enseignement de Hermès Trismégiste, le fondateur légendaire de l’alchimie, bien qu’il s’agisse [Selon Wikipédia] d’un texte talismanique, dont la version la plus ancienne retrouvée figure en appendice d’un traité qui aurait été composé au VI siècle, intitulé : Livre du Secret de la Création de Kitâb sirr al-Halîka, qui est une traduction [pseudépigraphique] du Grec Apollonius de Tyane, sous son nom arabe Balînûs.

     

    Autrement dit : la Tabula Smaragdina serait un particulier [ou recette alchimique] théorisant les pratiques incantatoires magico-occultistes.

    [« C’est pas Faux ! » comme dirait le Perceval de Kaamelott d’Alexandre Astier.]

     

    Trêve de Camelote !

     

     [Toujours selon Wikipédia] L’introduction du Livre du secret de la Création est un récit qui explique notamment que « toutes choses sont composées de quatre principes élémentaires, le chaud, le froid, l’humide et le sec » (les quatre qualités d’Aristote) dont les combinaisons expliquent les « rapports de sympathie et d’antipathie entre les êtres ».

    Balînûs « maître des talismans et des merveilles » pénètre dans une crypte sous la statue d’Hermès Trismégiste et y trouve la tablette d’émeraude entre les mains d’un vieillard assis, et un livre. Le cœur de l’ouvrage est pour l'essentiel un traité alchimique où on trouve notamment pour la première fois l'idée que tous les métaux sont constitués à partir du soufre et du mercure, théorie fondamentale de l’alchimie au Moyen Âge.

    Le texte de la Table d’émeraude vient en dernier, comme en appendice, et la question s'est longtemps posée de savoir s’il s’agissait d’une pièce rapportée, de portée uniquement cosmogonique, ou bien s’il forme un tout avec le reste de l'ouvrage, auquel cas il a dès l'origine une signification alchimique.

    Il a été récemment montré qu'il s'agit en fait d'un texte de magie talismanique et que la confusion vient d'une erreur de traduction de l'arabe au latin.

     

    Trêve de « Camelote » en effet, car si la « doctrine » alchimique n’a plus à faire ses preuves, à la fois, spéculatives et opératives, il apparait que le sujet réel du Traité, attribué au « maître des talismans et des merveilles » est clairement énoncé dans son titre : Livre du secret de la Création = Livre de la Création du Secret.

    Autrement-dit il s’agit, d’un manuel de cryptologie, qui est l’art de l’Écriture Secrète !

    Incluse dans bon nombre de Traités Alchimiques, Astrologiques, des Règles des Jeux d’Échec et d'autres Jeux, des Partitions Musicales, de Textes Poétiques et autres « Licences Rabelaisienne et Gargantuesques », des Livres d’Images ou de Pierres, ou d’Armoriaux.

    Parmi les plus célèbres Textes Connus, citons, les Centuries de Nostradamus, Atalanta Fugien (Atalante fuyante) de Michael Maier, Le Petit et le Grand Albert inspirés du Grand Saint Albert, les Noces Chymique de Christian RosenKreutz, le Songe de Poliphile (le plus beau Livre au Monde), le manuscrit de Voynichle, le Livre d’Heures Étienne Chevalier, ou la Règle Officielle du Temple (dans laquelle est incluse la Règle Secrète), etc.

    Les ouvrages, plus modernes, de Gérard de Sorval, sur le « codage héraldique », sont rédigés sur les mêmes principes, avec l'écriture des sous-entendus, du double langage, de l’antiphrase, de la litote, des assonances, des métaphores, des allégories, des hyperboles, des ellipses, etc.

     

    Les Clefs du Code Source

    [le « Code Source » est la « Convention », qui perse la « Pierre Endurcie » de l’entendement ! en perforant son « Cœur » de la Flèche d’Argent (Argent = Lumière) ! … sachant que la Tabula Smaragdina ou Table d’Émeraude = la Table du « Cœur de la Pierre » ! 

    [Selon M. E. Cf. le blog de la Rose bleue]

     

    1/ « Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut comme ce qui est en bas : pour l’accomplissement des merveilles de la chose unique. »

    [Lorsque les Philosophes parlent du Grand Œuvre (Alchimique) comme d’une recréation, il faut entendre « re-création » (ou recomposition du texte crypté) … afin de transcender le plan (de lecture « bas » = littérale ), qui n’est qu’un voile illusoire, afin de lui faire dire « Ses quatre Vérités » ou « Dimension Quadruple » = les Quatre Sens de « Haute » lecture, que le Divin Tétragramme signale …  les 4 Sens de Lecture, selon le Pas du Cavalier ou du Chevalier.]

     

    L'Apocalypse des Ovnis  : Livre III - Capitre XXIII : La Table d'Émeraude

     

    2/ « Et de même que toutes choses se sont faites d’un seul, par la médiation d’un seul, ainsi toutes choses sont nées de cette même unique chose, par adaptation. »

    [Codage de substitution, permutation, équivalence de registres symboliques, Chemin des Dames, parcours au « Pas du Cavalier ou du Chevalier », le Chemin de « Compostelle-Compo-Stella » (« Dé-Compose-la-Stèle » avec l'Étoile !), Quête et Pèlerinage des Rois-Mages, guidés par la « Lumière Astrale », etc.]

     

     

    3/ « Le Soleil est son père, la Lune est sa mère ; le Vent l’a porté dans son ventre et la Terre est sa nourrice. »

    [La Lumière Intelligible (le Soleil-Étoile), du texte codé, se reflète dans la Lumière Polarisée, du texte accessible à la lecture directe et littérale, en clair (de Lune), par la volatilité (le Vent) des Quatre Sens de lecture (ou « Quadrature du Cercle » de la Terre = Texte Codé).]

     

     

    4/ « C’est le père de l’universel télesme du monde entier. »

    [Thélème ou Thelema « Haut-désir » du Père Universel (du Per = « Par &  Avec » en latin, principe de rapprochement et de rassemblement) , celui qui Unifie-tout-vers-le-Sel (le Sceau), que contient la Terra Prima (le texte codé), qui te faudra transcender en la recomposant (ressusciter en l’unifiant) après l’avoir décomposée et analysée : la fameuse double opération du : « Solve et Coagula ».]

     

    5/ « Sa puissance est entière quand elle est métamorphosée en terre. »

    [c’est la toute puissance de la terre (du texte) ainsi revivifiée, vivante, ré-animée, dès qu’elle apparait intelligible, compréhensible, lorsqu'elle est devenue « Sensible » puisqu'elle incarne dans sa totalité (dans sa plénitude) un « Sens » rénové, cohérent et structuré, dont elle est la « Cible » (« Sens-Cible »).]

     

     

    6/ « Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais, avec délicatesse et une extrême prudence. »

     [Après avoir rénové le « Corpus » de la Terre Primitive ou « ré-incrudé » (= opération alchimique ) = « rendre-à-nouveau-cru » et, donc, après avoir réussi à « rajeunir » le texte, à son état antérieur, par la grâce de « l’élixir de jouvence » de l'Oeuf (l'Œuvre) Philosophale, tu interpréteras « l’Esprit » (le subtil) du Texte, par-delà, la grossièreté apparente de la « Lettre », et de son écriture « Dé-Morphosyntaxé ».]

     

     

     

    7/ « Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, et reçoit la force des choses d’en haut et d’en bas. »

    [Cette ré-interprétation ou ré-appropriation, du texte d’origine, exige un grand détachement, et un discernement suffisant pour percevoir les « pluri-sémantismes » inclusifs, qui se complétant et se superposant, les uns aux autres, en extrait la « Substantifique Moelle ».]

     

     

    8/ « Ainsi tu auras la gloire de l’univers entier, par là toute obscurité s’enfuira de toi. »

    [Cet « éveil » de conscience, en directions multiples et perspectives différentes, mais cependant complémentaires, élèvera ta pensée au-dessus des horizons, précédemment obscurs et ténébreux jusqu'à la perception de luminaires célestes insoupçonnés.]

     

     

     

     9/ « Là réside la force forte de toute force qui vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide. »

     [Cette Pensée synthétique et englobante, ou véritable « Médecine Universelle » t’ouvrira toutes les portes jusqu'alors restées closes de ta pensée horizontale et linéaire, en reliant, chaque point de cette ligne, aux liens de leurs verticalités exponentielles, elles-mêmes, recroisées à leur tour sur le plan horizontal, et ainsi de suite.]

     


     

     

    10/ « Ainsi le monde a été créé. De là proviendront des adaptations merveilleuses dont le mode est ici. »

     [Les Fils de Trame (horizontaux) « re-liés » ensemble à leurs Fils de Chaîne (verticaux) constituent la Toile de la Création dynamique et évolutive du Vivant.]

     

     La Toile !

     

    11/ « C’est pourquoi je fus appelé Hermès Trismégiste, possédant les trois parties de la philosophie de l’univers entier. »

    [Cette « Crucifixion » est le « Lien » (Philosophie = « de ce qui Aime et qui est Sage »), et « le Liant » des Trois Mondes : Infra-Physique, Physique et Supra-Physique où s’épanouit le Vivant selon ses Trois Modes Dynamique (le Corps), Émotionnel (l’Âme) et Intellectif (l’Esprit), c’est-à-dire : la Clef Universelle de la « Reli-légion » Unique : créative, dynamique et évolutive.]

     

     

    12/ « Ce que j’ai dit est complet sur l'opération du Soleil. »

    [Tel est l’opération du Soleil, qui éclaire et qui vivifie, et on m’appelle : « le Code Source », ou « Observance Collégiale », car je mène à la « Source » de toutes les Lumières de la Révélation,

    c’est-à-dire : au « dies natalis solis invicti » (au jour de naissance du Soleil Invaincu) sur la Voie, de la Vérité, de la Victoire du Vivant, celle de Notre Seigneur et Haut-Maître le Christ.]

     

     

    « L'Apocalypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XX : Les Ovnis en Normandie (2)L'Apocalypse des Ovnis - Livre II - Chapitre 15 : Les Gardiens des Portes des Étoiles »