• L'Apocalypse des Ovnis - Livre III - Chapitre XV : L'Écriture des Étoiles

     

     

    Sub Rosae

     

    « Mignonne, allons voir si la rose … »

    [Odes 17 – Livre I – Pierre de Ronsard - 1545]

     

     

    LE PARLANT : LE CACHANT : LE SIGNIFIANT

    Par Bellator

     

     Le Père de Tout, Odin, Dieu Polymorphe, du savoir, de la magie, de la poésie & des prophéties, suspendu pendant neuf jours et neuf nuits à l’Arbre du Monde le Frêne Yggdrasil a rapporté des Étoiles, à la Confrérie des Sages du Nord, la connaissance des Choses Cachées dans les Runes.

     

    LA LANGUE FLEURIE 

    … qui éclaire, par ses couleurs, qui émerveille par la beauté de ses formes et enivre par la suavité de ses parfums.

     

     

    LE LANGAGE DES OISEAUX 

    qui nous enchantent, par les mélodies de leurs chants (ou champs des écus d’armes), par la grâce de ses envolées et par leur agilité à suivre les courants d’air, où souffle l’Esprit.

     

     

    Fulcanelli, dans son ouvrage majeur, Les Demeures Philosophales nous instruit :

    « La langue des oiseaux ou des volatiles ou des anges des corbeaux (des beaux…corps), des rossignols (qui ouvrent les portes) ou langue universelle ou langue de cour et d’amour courtois etc

    Employée au Moyen Âge par les philosophes, les savants, les littérateurs, les diplomates. Chevaliers d’ordre et Chevaliers errants, troubadours, trouvères (ceux qui trouvent les vers ou les verts et mêmes les trous de vers) et ménestrels discutaient entre eux dans la langue des dieux, dite encore gaye-science ou gay-scavoir, notre cabale hermétique.

    Elle porte, d’ailleurs, le nom et l’Esprit de la Chevalerie, dont les ouvrages mystiques de Dante nous ont révélé le véritable caractère. »

     

    C’était la langue secrète des cavaliers ou des chevaliers; et les initiés et intellectuels de l’antiquité en avaient, tous, la connaissance ». 

    (La Langue des oiseaux - Wilkipédia)

     

     Finis gloriae mundi

    « Si Deus pro nobis. Qvis contra nos »

    (Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?)

     [Devise du prince Rákóczi de Transylvanie, alias Comte de Saint-Germain]

     

     

    Il s'agit, à proprement parler, de la kabale (cavale) phonétique, qui repose sur les jeux de nombres, de figures, de signes, de lettres, de mots, de syllabes et de phonétiques [ dans tous les langages ou translatés en français, qui est la langue diplomatique et héraldique ], dont les armoiries, avec leurs devises, sentences, maximes et autres cris d’armes [ ou cris d’a...larmes des oiseaux ] constituent le Blason des armes parlantes.

     

    A / C'est à la fois une langue métaphorique, celle du Blasonnement, qui décrit un écu d’armes.

     Par exemple [ la fameuse enseigne des auberges ] :

     

     

    BLASON D’ENSEIGNE

     « DE SABLE AU LION D’OR »

    et qui peut se lire en correspondance analogique :

    «  ICI LA NUIT AU LIT ON DORT  »

    B / mais, aussi, en une écriture codée, en anagramme :

    1 / DESABLEAULIONDOR

    2 / ABELDONORAUILDSE

    3 / A[ U ] BEL [ JE ] DON[ NE ] [ MON ] OR [ ET ] A[ U ] VIL [ LE ] D[ E ]SE

    4 / A[ U ] BEL [ JE ] DON[ NE ] [ MON ] OR [ ET ] A[ U ] VIL [ LE ] D[ E ]CES

     

     Autrement dit, le lion de l’enseigne [ figure du Lion de Judas, qui est le Christ, qui nous enseigne ], nous dit :

    Au Beau [ ou au bon ] je Donne [ je promets ] mon Or [ l'or spirituel de la Vie ] et au Vil [ au mauvais ou au méchant ] je réserve le Décès [ la Mort ].

     

    Ce procédé multi-sens, correspond aux couches sémantiques, des graffitis au Donjon ou Tour du Coudray, du Château de Chinon (Cf. Le Testament des Templiers à Chinon d'Yvon. Roy, 1974)

     

    Pro Bene

    Ad Sumum Per Alta

     

     

    C'est, ainsi, que l'art du Blasonnement [ le Blason…ne…ment ] est devenu la science du PARLANT du CACHANT du SIGNIFIANT, autrement-dit le savoir où : le SIGNIFIÉ est CACHÉ dans le PARLÉ !

     

    Le Code Source

     Le 4 de Chiffre

     

    Le Cœur du Chiffre

    4 & Roue-Scel

     

     

     La Cavale Chrétienne, ou la Kabbale Hébraïque ont pour origine commune le Code du Livre ou Mutus Liber dont l'interprétation suit le jeu des anagrammes phonétiques.

     

     

    Le Mutus Liber

     

    Son écriture du Cachant, du Parlant et du Signifiant, est devenue celle des Mages, des Gouliards et des Maîtres de la Société Savante des Angéliques.

    Ce n'est pas le Code de la Bible dont le protocole est une des applications dérivée du Code Source.

    [ce Code de la Bible est une application mineure du Code Source : NdT]

     

    Sa Lecture obéit au Principe d'Incertitude du Code Quamtum dont les Variables d’Ajustement en modifient l’éclairage selon le lieu, le temps et leurs manifestations.

    Le Secret du Code Source réside dans La Révélation du Verbe sur le Verbe, par le Verbe et dans le Verbe ; c’est ce que l’Orden de Chevalerie appelle le Code Lancelot. [cf. : http://www.orden-de-chevalerie.org/accueil-c25513186]

     

    Lancelot du Lac qui est le Meilleur Chevalier [ou Cavalier] du Monde dont la Cavale ou Cabale emprunte le chemin éclairé par l'Étoile à huit pointes [ou 8 Rais] que dessine le pas [2 et 1] de son Cheval sur le Damier du Nouveau [Neuf] Monde Cruxifer.

     

    Dame-y-est

     

     

    [Lancelot provient du normand Ancel = Servant, ou du vieux français  Lancel  =  Serviteur,  ou du latin  Ancille = Serviteur]

    C’est donc le Code Serviteur ou le Code du Serviteur du Haut Maître, le Dominus, le Seigneur qui est le Verbe Incarné.

     

    Ce Verbe Enchanteur que les plus beaux poèmes nous ont si souvent Chanté !

     

    A noir, E blanc,   I  rouge, U vert, O bleu : voyelles,

    Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

    A, noir corset velu des mouches éclatantes

    Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

    Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,

    Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;

    I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

    Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

    U, cycles, vibrements divins des mers virides,

    Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

    Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

    O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

    Silences traversés des Mondes et des Anges :

    - O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -

    Arthur Rimbaud

     

     Ce Moteur de Recherche Phonétique Sémantique et Logique qu’on appelle aussi le Code Source s’active essentiellement sur les inférences déduites, induites et abductives ou si vous préférez à la façon d’un Computer qui fonctionnerait comme un Triple Calculateur, Tout à la Foi :

     

    1/ Ordinateur Phonétique

    2 / Analyseur Sémantique

    3 / Synthétiseur de Pronostics

     

     Et dès lors, où l'on Scanne les célèbres Centuries de Nostradamus à ce puissant Moteur de Recherche, par exemple en utilisant le Mot-clef : Extra-Terrestres on fait rapidement le constat suivant [et à priori très étonnant] que les Phénomènes Ovnis et les Ingérences Invasives Extraterrestres s'inscrivent dans la perspective d’un Combat Eschatologique qui s'accélère au XXIème siècle.

     

     

    Nous Donnons les Choses qui sont Nôtres !

     

    Michel de Nostre Dame

     

    « L'Apocaypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XIV : L'Herméneutique des DieuxApocalypse des Ovnis : Livre II - Chapitre 11 : La Mission des Stellaires »