• La Comète de Noël

     

    La Comète de Noël !

     

    in coelo

    Lumen In Coelo !
    « Une lumière dans le ciel »

     

     

    « Tu as dissous les ténèbres et fait naître la lumière afin de créer toutes choses dans la lumière et de donner consistance à la matière instable en la façonnant en forme de monde. Tu as ici-bas introduit l'image de la splendeur d'en-haut, afin que par la lumière l'homme regarde la lumière et devienne tout entier lumière. »

             [Martyrologe romain - Saint Gatien - Fêté le 18 décembre]

     

     

    La Comète de Noël 

     Par Bellator

     

    Comète Léonard le 01/12/2021

     

     La symbolique de son blason pontifical, la vision prophétique du Pape Léon XIII, et les diverses concordances significatives au nombre 13, ont amplement raisonné, avec le passage de la comète Néowise (= nouveau/sage), en 2020.

     

    L'Année du 13

     

     L'année 2020, touchée dramatiquement par la crise sanitaire, sociale et économique, a effectivement été marquée par le chiffre 13 (chiffre funèbre pour certains), avec ses 13 lunes, sa comète Néowise (Signe également Funeste & dont une photo la montre chevauchant le Mont Saint-Michel), et avec ses coïncidences nombrées du 13, comme les dates du 13 octobre 1307, du 13 octobre 1917, de la lune bleue du 31 octobre 2020 (31 = 13), jour de la fête des Morts-Vivants d'Halloween, et jour du sabbat des pleines lunes, selon le calendrier des occultistes, sans oublier le 13ème Signe du Serpentaire qui va du 29 novembre au 18 décembre pour couronner le tout !

    [cf. : L'Apocalypse des Ovnis : Livre III - Chapitre XXVIII : Le 7ème Art - L’Apocalypse des Ovnis (eklablog.com)]

     

     

    L'Année 2020 de la Comète Néowise

     

     

    « En éclairant vous dissipez l'obscurité de la peur. » 

    [Les Enfants de la Lumière]

     

    Cette photographie présente une analogie visuelle avec le blason du Pape Léon XIII, éclairé  par sa devise une Lumière dans le ciel (cf. La Prophétie des Papes),  avec son sapin de Noël = Nouveau Soleil (anagramme Léon = Lion de Judas) évoquant le fléau d'une balance (attribut traditionnel de l'Archange Saint-Michel, qui pèse les âmes au jour du jugement) avec ses deux plateaux représentés par les deux fleurs de lys, comme pour souligner le signe de la balance, dans une année marquée par le 13. L'année 2020 est une année à 13 lunes. Le chiffre 13 renvoie aussi à la date du 13 octobre 2020, qui est le 103ème (103 = 13) anniversaire du miracle de la danse du soleil, survenue le 13 octobre 1917, à Fatima. Le 13 octobre 2020, est aussi  le 713 anniversaire du vendredi 13 octobre 1307, jour de l'arrestation des Templiers. La fête des morts-vivants de Halloween, le samedi (jour des abbaton et abbatum, des sabbats qui se tiennent  les jours de pleine lune), du 31 (31 = 13) octobre 2020, est le jour d'une pleine lune (bleue = 2ème pleine lune du mois), et de la 13è lune du calendrier théurgique occulte de 2020. [Guillaume Chevallier].

     

    La Vision de Léon XIII

     

     Nous sommes le 13 octobre 1884. Le pape Léon XIII termine la célébration de la Sainte Messe dans la chapelle Vaticane, entouré de plusieurs Cardinaux et autres membres du Vatican. Soudain, il s’immobilise au pied de l’autel et reste ainsi environ 10 minutes, comme fixé dans une extase, le visage blanc de lumière.

    Puis, sans un mot, il se rend de la chapelle à son bureau et compose une prière, celle à saint Michel.

     

    Voici cette prière :

    « Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat. Soyez notre secours contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu lui retire tout pouvoir de nous nuire, nous vous en supplions ! O Prince très saint de la milice céleste, repoussez en enfer, par la puissance divine, Satan et ses légions d’esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes ! »

    Il s’agit d’une belle prière que chacun peut réciter dans son propre intérêt.

    Une demi-heure plus tard, il appelle le Secrétaire de la Congrégation des rites, et, en lui tendant une feuille, lui ordonne de l’imprimer et de la transmettre à tous les Ordinaires du monde.

    Cette missive contenait l’instruction de réciter cette prière dans toutes les églises du monde, à la fin de la messe, avec la supplication de la Sainte Vierge et l’imploration de Dieu pour qu’il nous aide à repousser Satan en enfer. Ces prières devaient se faire à genoux.

    Lorsqu’on demanda au pape ce qui était arrivé, ce dernier expliqua qu’au moment où il s’apprêtait à quitter le pied de l’autel, il entendit deux voix : l’une douce et bonne, l’autre gutturale et dure, qui semblaient venir d’à côté du tabernacle.

    Dans ce dialogue, Satan disait avec fierté pouvoir détruire l’Église, mais que pour y arriver, il demandait plus de temps et de puissance. Le Seigneur accepta sa requête et lui demanda de combien de temps et de combien de puissance il avait besoin. Satan répondit qu’il avait besoin d’une centaine d’années et d’un plus grand pouvoir sur ceux qui avaient été mis à son service.

    Le Seigneur accorda alors à Satan le temps et l’énergie demandés, en lui donnant toute liberté d’en disposer comme il le voulait.

     

    Après ce dialogue, Léon XIII eut une vision terrible. Il a vu notre belle planète bleue enveloppée dans les ténèbres et l’abîme, ainsi que des légions de démons dispersés sur toute la surface de la Terre et occupés à détruire les œuvres de l’Église. Puis est apparu Saint-Michel Archange qui chassa les mauvais esprits dans l’abîme.

    Après cette vision, le pape Léon XIII a également écrit de ses propres mains un exorcisme spécial figurant dans le Rituel Romain. Il recommandait aussi aux évêques et aux prêtres de réciter souvent ces exorcismes dans les diocèses et les paroisses. Lui-même le faisait plusieurs fois par jour.

    [Source : la prophétie de Léon XIII/possession et damnation]

     

    (Léon XIII, né Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci [= Louis (Lis) Poisson (Pesci)] (2 mars 1810- 20 juillet 1903), est le 256e pape de l'Église catholique (nom latin : Leo XIII ; nom italien :  Leone XIII). Ayant succédé au pape Pie IX le 20 février 1878, il règne jusqu'à sa mort en 1903. Il est enterré à la basilique du Latran. Léon XIII est essentiellement connu pour son encyclique Rerum Novarum (Les Choses Nouvelles), publiée en 1891, première encyclique sociale.)

     

     Le Blason de Léon XIII

     

     « D’azur, à un cyprès de sinople, terrassé du même, accompagné en dextre du chef d’une comète d’or, posée en bande, à la fasce d’argent, brochant sur le cyprès ; le fût Tanné accosté de deux fleurs de lis d’or » [Sources : la Prophétie des Papes & Blasons Officiels des Souverains Pontifes]

     

    Devise : Lumen in coelo

    Lumen In Coelo !
    « Une lumière dans le ciel »

     

     

    Interprétation du blason du Pape Léon XIII

     

      Le propre des blasons, est de présenter plusieurs « couches » de significations possibles, en voici une, quelque peu étonnante en coïncidences significatives, correspondances et synchronicités :

     

    1/ la pièce principale de ce blason est la « fasce d’argent », il s’agit donc d’une « rencontre-miroir » (avec quoi ?)

    2/ avec le « meuble » (principal) qui le meuble, à savoir le cyprès.

    3/ or le cyprès est le symbole traditionnel du passage (de la vie à la mort) et l’arbre d'Hadès (le dieu des enfers).

    4/ ce blason nous signalerait donc le temps d’un passage (vital sinon capital) mais quand ?

    5/ semble-t-il au moment du « passage » d’une comète ou au moment de l’apparition de « Lumière dans le Ciel » (Lumen in Coelo).

    6/ les deux fleurs de lys, de part et d’autre du cyprès, soulignent ce passage, de chaque côté, d’une « frontière verticale » (que représente l’axe de l’arbre) et donc d’un jour d'avant et d’un jour d'après.

     7/ évidemment « l’apparition » de cette « Lumière » ou d’un « Éclairage » quelconque peut « s’incarner » ou se référer, à peu près, à tout ce qui serait en rapport avec Le Ciel.

    8/ alors comment le déterminer ?

    9/ en croisant et en confirmant  « l’info » avec et par d’autres « sources » complémentaires.

    10/ mais pour l'heure restons dans le cadre de la tradition chrétienne, car le blason de Léon XIII, et tout ce qui le décore, l'expriment clairement (armes parlantes) :

    • la terrasse verte sur laquelle reposent les deux fleurs de lys renvoie au Lys de la Vallée, qui symbolise la pureté mariale de l'Immaculée Conception.
    • la comète or dans le ciel azur évoque l'Étoile qui a guidé les Roi-Mages jusqu'à Bethléem le jour de la Nativité du Seigneur
    • le cyprès vert ressemble à un Sapin de Noël

    11/ ce qui désigne merveilleusement la date de la fête de Noël.

     

    Il s'agirait donc d'un temps de passage crucial, axé sur la date de Noël, donc avant (ou temps de l'avent) et après, le 25 décembre, mais de quelle année ?

     

    De fait, les deux fleurs de lys semblent souligner à la fois un début et une fin, deux parties, et/ou un double phénomène.

    Par le plus grand des hasards, le début du temps de l'avent de 2020, a bien été le 29 novembre, précisément le premier jour du Serpentaire, tandis qu'en 2021 se manifestera aussi une autre comète, C/2021 A1 Leonard (Léonard = Lion/Fort), approchant au plus près de la terre le 13 décembre, le jour de la fête de Sainte Lucie (Lucie = Lux = Lumière), où elle disparaîtra du ciel du matin pour gagner le ciel crépusculaire et illuminer la nuit du passage de la Saint Gatien (le 18/12/2021 = 17 = symbole du passage/dernier jour du Serpentaire), accomplissant ainsi la transition au temps de la justice vindicative du Scorpion/Serpentaire (Ophiuchus)/Archer-Piqueur (Sagittaire), du 29 novembre au 18 décembre.

     

    Ainsi, le Noël (le Nouveau Soleil ) de 2021, après celui de 2020, apparaît comme l'épiphanie du deuxième temps du Passage Crucial annoncé par le blason de Léon XIII, et souligné par l'anagramme  :

    Léon XIII = Noël du 13 !

     

    « Planche 22 : Les Apparitions des 0vnis et les Manifestations Surnaturelles en Normandie Planche 23 : Les Apparitions des Ovnis et les Manifestations des Surnaturels »